Ouvert le mercredi 23 Octobre 2019 à SOCHI , le sommet Russie-Afrique a servi de tremplin au Président Russe pour réaffirmer sa volonté et celle de son gouvernement d’investir en Afrique. Réalisant déjà avec l’Egypte des transactions se chiffrant à près des Sept Milliards des dollars Américains, le Kremlin est décidé à aller plus loin, en investissant des centaines des milliers des dollars sur tout le continent Africain.

Lors de la rencontre bilatérale Russie-RDC , au delà du partage des expériences, les discussions se sont articulées autour des quatre grands axes notamment : la diplomatie , la politique , l’économie avec beaucoup plus d’accent sur l’industrie.
Pour Julien Paluku , le ministre de l’Industrie , qui fait partie de la délégation des sept ministres qui ont accompagné le président TSHISEKEDI : « La RDC , est entrain de vivre des moments d’espoir. Il n’y a pas lieu de ne pas être opportuniste avec la volonté qui s’affiche actuellement. Nous avons beaucoup à faire avec les six zones économiques spéciales que nous allons créer. Ce projet mérite que nous attirions d’autres partenaires notamment les Russes »

Vladmir Poutine qui juge son pays moins présent en RDC, et pour qui le temps est propice pour renforcer le partenariat, pourrait dans les prochains jours fouler le sol Congolais pour juger et jauger sur terrain les opportunités qu’offre le pays.

Christina M.