L’AZES tire son existence du Décret n° 15/007 du 14 avril 2015. Il vient d’être modifié et complété par celui n° 18/056 du 28 décembre 2018 qui renforce son cadre institutionnel.
Elle est un établissement public doté d’une personnalité juridique, d’un patrimoine propre et d’une autonomie de gestion, dont la tutelle est exercée par le Ministre ayant l’Industrie dans ses attributions.

Mission et attributions

L’Agence a pour mission d’assurer l’administration, la régulation, le contrôle ainsi que le suivi des activités ayant trait à l’aménagement et à la gestion des zones économiques spéciales en République Démocratique du Congo.

Structures et organes de l’AZES

Les structures organiques de l’Agence sont les suivantes :

  • le Conseil d’administration ;
  • la Direction générale ;
  • le Collège des commissaires aux comptes.

Ressources de l’AZES

Les ressources de l’Agence sont constituées :

  • des dotations budgétaires ;
  • des redevances payées par les aménageurs ;
  • des subventions du Gouvernement;
  • des emprunts éventuels à souscrire sous la garantie de l’Etat ;
  • des dons, legs et libéralités ;
  • des rémunérations des études et des services réalisés au profit des tiers ;
  • de toutes autres ressources qui lui sont affectées par le gouvernement ;
  • des appuis financiers des partenaires au développement.


Organisation et fonctionnement
A ce jour, les organes de l’AZES ne sont pas encore totalement pourvus.
En effet, les membres du Conseil d’administration et les commissaires aux comptes ne sont pas encore formellement désignés. Les mandataires publics, nommés par le décret n° 16/041 du 09 novembre 2016, exercent encore les fonctions de Chargé de mission et de Chargé de mission adjoint, en attendant d’être confirmés par une ordonnance du Chef de l’Etat en vertu de l’article 81 de la Constitution.
Néanmoins, il est mis en place un Comité de direction composé de la Direction générale, des directeurs et des cadres de collaboration qui tient régulièrement des réunions. Elle en a tenu 14 au cours de l’année 2018. Il constitue une structure d’appui aux organes de gestion à travers les recommandations qu’elle formule.

 


JULIEN PALUKU : L’opération de séduction se poursuit, deux compagnies mauriciennes sous le charme !

11 mars 2020
JULIEN PALUKU : L’opération de séduction se poursuit, deux compagnies mauriciennes sous le charme !

Le ministre de l'industrie Julien PALUKU en séance de travail avec les réprésentants des compagnies mauriciennes HM RAWAT et CORACENT ce mardi 10 Mars à Kinshasa (Ph CellCom IndustrieRDC)   (F)...

BUTEMBO : Vers l’installation de la Zone Economique Spéciale pour la stabilité et la création d’emploi dans le Grand Nord

14 mars 2020
BUTEMBO : Vers l’installation de la Zone Economique Spéciale pour la stabilité et la création d’emploi dans le Grand Nord

Kinshasa, vendredi 13 Mars 2020, le ministre Julien PALUKU et l’opérateur économique MALIONA ISE (Ph Cellcom IndustrieRDC) (F) Séduits par les innovations apportées au ministère de l'Industrie par le Ministre...

 

BUTEMBO : Vers l’installation de la Zone Economique Spéciale pour la stabilité et la création d’emploi dans le Grand Nord

Maliona

Kinshasa, vendredi 13 Mars 2020, le ministre Julien PALUKU et l’opérateur économique MALIONA ISE (Ph Cellcom IndustrieRDC)

(F) Séduits par les innovations apportées au ministère de l'Industrie par le Ministre Julien Paluku Kahongya, les opérateurs économiques de Butembo-Beni viennent de mettre à la disposition du ministère un terrain de 100 hectares où sera implantée la Zone Économique Spéciale pilote dans le Grand Nord au Nord-Kivu. Cette information a été livrée ce vendredi à Kinshasa au Ministre de l'Industrie, Julien Paluku Kahongya par l'opération économique Maliona Ise, promoteur de la Société d'Investissement Tuvali Équateur-SOCITEQ. La mise en place de cette zone économique spéciale pilote va contribuer à pacifier cette région, victime de l'activisme des terroristes de l'ADF et des mai-mai, car plusieurs emplois seront créés a déclaré le Ministre de l'Industrie. L'industrie doit désormais être un facteur de stabilité et de création d’emplois, a-t-il ajouté...

 

(E) Enthralled by the innovations brought to the Ministry of Industry by H.E Julien Paluku Kahongya, the economic operators of Butembo-Beni have just made available to the Ministry a 100-hectare plot of land where the Special Economic Zone will be established in the Grand Nord region of North Kivu. This information was delivered this Friday in Kinshasa to the Minister of Industry, Julien Paluku Kahongya by the economic operator Maliona ISE, promoter of the Investment Company Tuvali Equateur-SOCITEQ. For the minister Julien PALUKU, industry must now be a factor of stability and job creation : « the establishment of this special economic zone will help to pacify this region, victim of the activism of ADF terrorists and May-May rebels. And Several jobs will be created. »

JULIEN PALUKU : L’opération de séduction se poursuit, deux compagnies mauriciennes sous le charme !

Maurice

Le ministre de l'industrie Julien PALUKU en séance de travail avec les réprésentants des compagnies mauriciennes HM RAWAT et CORACENT ce mardi 10 Mars à Kinshasa (Ph CellCom IndustrieRDC)

 

(F) La RDC est potentiellement l'un des pays les plus riches du monde en termes de ressources naturelles et ses ressources inexploitées attirent de nombreux investisseurs. C'est pourquoi le ministre de l'industrie, Julien Paluku, fait tout son possible pour simplifier les formalités administratives et les différentes procédures.

Ce mardi, lors d'une réunion de travail avec S.E. Julien PALUKU, deux sociétés mauriciennes, HM RAWAT et CORACENT ont exprimé leur souhait de venir dans un futur proche investir en RDC. Selon Mohamed Ali H.Rawat, PDG du groupe HM RAWAT, ils sont attirés par les opportunités qu'offre la RDC et les avantages accordés aux aménageurs et autres investisseurs. Ils sont surtout intéressés par la mise en place des zones économiques spéciales, car l'île Maurice a de l'expertise dans ce secteur.

Lors des échanges, le ministre Julien Paluku Kahongya a vanté les potentialités que regorge la RDC en ajoutant que la création de Zones Economiques Spéciales permettra de limiter les importations et la fuite des capitaux.

 

(E) DRC is potentially one of the richest countries in the world in terms of natural resources and its untapped resources attract many investors. That’s why the minister of industry Julien Paluku, is doing anything he can to simplify administrative formalities and different procedures.

This Tuesday, during a work meeting with H.E Julien PALUKU, Two Mauritian Companies, HM RAWAT and CORACENT expressed their wish to come in a near future to invest in DRC. According to Mohamed Ali H.Rawat, CEO of the HM RAWAT group, they are attracted by the opportunities offered by the DRC and the advantages granted to promoters and other investors. They are mainly interested by the establishment of Special Economic Zones, as Mauritius is at a higher level than the DRC.

When discussing the different possibilities, the minister Julien Paluku Kahongya explained how the DRC’s full of enormous potential and the creation of Special Economic Zones would help to limit imports and capital flight.